C'est alors que MERMOZ connaît l'une des périodes les plus noires de son existence. Ne trouvant pas d'emploi auprès des compagnies aériennes, il connaît la misère et doit vivre de petits emplois.

 DOEFLINGER, un pilote de la ligne Latécoère, ancien instructeur à Istres avait sympathisé avec Jean Mermoz, lors de son séjour à Istres. En septembre, Doerflinger lui envoie un courrier l’assurant de son soutien pour entrer à la compagnie . Enfin, il reçoit le 28 septembre 1924 une proposition de contrat des Lignes Aériennes Latécoère, dont le chef d’exploitation est Didier DAURAT.

Doerflinger

Jean MERMOZ commence comme mécano. Mais il est rapidement affecté en qualité de pilote sur la ligne TOULOUSE-BARCELONE, sur BREGUET  XIV. La ligne franchissant les Pyrénées est un défi pour les avions de l'époque.

Barcelone : de G à D Bougnère  X   Guillaumet Riguelle  Mermoz

En 1925:  MERMOZ assure la liaison Barcelone-Malaga, durant cette année il réalise le plus grand nombre d’heures de vol, ce qui lui vaut la médaille de l’Aéro-Club de France. En 1926, prend en charge le courrier sur la liaison Casablanca-Dakar. En mai 1926, perdu au milieu du désert avec son mécano, il est capturé par les Maures, puis est libéré contre rançon. En novembre, il sauve un autre pilote, Éloi VILLE, contraint à atterrir dans le désert.

En avril 1927:  Bouilloux-Lafont rachète les actifs de la CGEA qui devient CGA Compagnie Générale Aéropostale

 

10 et 11 octobre 1927:  MERMOZ  et NEGRIN réussissent un vol, sans escale, de Toulouse à St Louis du Sénégal à bord d'un LATE 26. Cependant, à la suite d'un incident à l'atterrissage, sans dommage pour l'équipage, la traversée de l'Atlantique Sud est reportée.

St Louis du Sénégal : Le LATE 26 spécialement aménagé pour le raid. Mermoz et Négrin 6 et 7 ème depuis la gauche

Ce diplôme  fut remis à Jean Mermoz, pour l’exploit avec Négrin en octobre 1927

De paria à ses débuts chez Latécoère